3 questions au Dr Antony PULLI, créateur de sourire 

antony-pulli-reponses



· Pourquoi les facettes pelliculaires sont-elles plus résistantes que les traditionnelles ?
La pose de facettes traditionnelles, beaucoup plus épaisses que les pelliculaires, exige une abrasion de l’émail, si bien que la facette n’est pas collée directement sur l’émail mais sur la dentine. Dans ces conditions, la colle perd de son efficacité. Un inconvénient majeur qui n’existe pas avec les facettes pelliculaires. Extrêmement fines, elles ne nécessitent, en amont, aucun geste invasif. Leur pose se faisant directement sur l’émail, la colle tient parfaitement bien.

· Et si une facette pelliculaire se casse ?
Cela est peu probable car la facette pelliculaire est si fine qu’une fois posée, elle ne forme plus avec la dent, qu’un seul système, très résistant. De toutes façons, il est toujours possible d’enlever une facette et de la remplacer, si besoin.

· Peut-on poser une facette sur une dent déjà dotée d’une couronne en céramique ?
Techniquement, c’est possible. Mais le problème réside dans le résultat cosmétique. C’est au cas par cas que la décision se prend, en accord avec la personne concernée. Parfois, il est préférable de refaire la couronne afin d’avoir une teinte et une forme qui s’harmonisent parfaitement avec les facettes.